Venir et se déplacer à SARCEY

En voiture

Pensez au covoiturage, une alternative économique pour vous déplacer.
La Communauté de communes du pays de L’Arbresle dispose d’une plateforme internet de covoiturage. Gratuit, ce site facile à utiliser, vous permet de rechercher des personnes avec qui partager vos trajets domicile-travail ou vos déplacements occasionnels.

En autocar

Les cars du Rhône sont à disposition des scolaires et du grand public, qui bénéficie du tarif unique, quel que soit votre trajet 2€ le trajet (31€ l’abonnement mensuel). Les lignes desservant notre commune sont les suivantes (horaires affichés aux arrêts et disponibles en Mairie).

Lignes scolaires – établissements de Tarare

Lignes scolaires – établissements de L’Arbresle

  • Ligne 584A: Sarcey – L’Arbresle
    2 arrêts : Centre-Mairie (7h35/17h03/18h03) / Bois Dieu (7h38/17h00/17h03)
  • Ligne 584B: St Romain-de-Popey – L’Arbresle
    1 arrêt : Carrefour RD67-RD104

Lignes régulières

Aucune ligne régulière ne s’arrête à Sarcey, mais 3 passent à proximité.

  • Ligne 116 : Cours-la-Ville – Lyon
    2 arrêts à proximité: La Croisette (RN7) aux Olmes / Le Trêve à Bully
  • Ligne 217 : Amplepuis – Villefranche/S.
    3 arrêts à proximité: La Croisette (RD338) / le Bourg aux Olmes / Billy à Légny
  • Ligne 256 : Bully – L’Arbresle
    1 arrêt à proximité: Le Vieux Four (RN7) à Bully

Pour toute information
Tél : 0800.10.40.36 (du lundi au vendredi de 8h à 18h, samedi 8h à 12h)
Site : www.carsdurhone.fr

En train

  • Ligne 24 : Lyon – Roanne (-Clermont-F)
    gares desservies : Tarare / Pontcharra/T. / St Romain-de-P. / L’Arbresle
    gares lyonnaises : Vaise / Part-Dieu / Perrache
  • Ligne 22 : Saint Paul – Sain Bel
    gares desservies : L’Arbresle / Fleurieux
    gares lyonnaises : Gorge de Loup / Saint-Paul
  • Ligne 20 : Lyon – Lamure/A – Paray-le-M
    gares desservies : Les Ponts Tarrets / Chessy
    gares lyonnaises : Vaise / Part-Dieu / Perrache

Site web: fiches horaires TER Rhône-Alpes

Historique

Étymologie du nom 

Probablement d’origine gallo-romaine (Sarsagicus), la plus ancienne mention connue date de 957 avec Sarsaico. D’autres documents officiels font état de Sarsagicus (979), Sarciacus (984), Sarsayus (autour de l’an mil,) Sarsaycus et Sarsaiacus (vers 1030), Sarsay à la fin du XIIIe s. et Sarcey en 1481.

scan-130320-0001

Sarcey au fil des siècles

SARCEY n’est une commune à part entière que depuis 1791 ; auparavant, cette paroisse constituait une annexe de BULLY.
Son territoire était partagé entre l’abbaye de SAVIGNY (moitié Est), les marquis d’Albon (quart Sud-ouest) et le seigneur de Magny puis le marquis de la Flachère (quart Nord-Ouest).
SARCEY est avant tout une terre rurale agricole, très tôt tournée vers l’élevage et la vigne. Mais le XIXe siècle fut aussi l’époque d’une activité économique prospère avec l’industrie textile et la culture du chanvre, les tuileries et briqueteries , et le thermalisme (seconde moitié du XIXe s., début du XXe s ). Différentes traces de ce passé industriel sont encore présentes dans le paysage sarceyrois: hôtel des bains et établissement thermal, anciennes tuileries et anciens ateliers de tissage.

«Autrefois Sarcey était un petit centre industriel. Avant guerre le « claque-pan » des métiers à tisser résonnait dans chaque demeure. Le progrès a tué cette industrie familiale qui faisait vivre la moitié de la population.» Sarcey et ses environs à travers l’histoire, Marc Giroud – 1943

Présentation de la commune

Situé au sud du Beaujolais, le territoire de la commune s’étend sur un plateau ondulé, délimité par les vallées du Soanan et de l’Azergues au nord et de la Turdine au sud. Cette situation dominante offre de multiples points de vue sur les divers massifs montagneux environnants (Jura, Alpes, contreforts du Massif Central). 
Proche de l’agglomération lyonnaise, SARCEY a su préserver son caractère rural avec une agriculture prédominante et un développement urbain modéré. Diversifiée, l’activité agricole a façonné des paysages identitaires où se mêlent prairies, terres céréalières et, bien sûr, les vignes dont la production bénéficie de l’AOC Beaujolais.

Sarcey en bref

  • Surface : 999 hectares (9,99 km²)
  • Point culminant : 426 m au Châtelet
  • Point le plus bas : environ 260 m au bord du Soanan
  • Surface en vignes : environ 130 hectares
  • Surface boisée : environ 100 hectares
  • Zone naturelle d’intérêt faunistique et floristique de type 1 : « moyenne vallée
    de l’Azergues et du Soanan »
  • Nombre d’habitants : 990 (population légale 2015)
  • Dénomination des habitants : Sarceyrois, Sarceyroise
  • Densité : 99 hab. /km²
  • Croissance annuelle démographique 2009-2014: + 1,9%/an

Blason de la commune

Élaboré en 1986 par des Sarceyrois sur proposition de Pierre BISSUEL et avec l’aide de Jean MIRIO, membre de la société d’héraldique et de sigillographie, le blason de la commune associe le tilleul, référence à l’arbre de la place du village, à une tour, qui évoque le lieu-dit « Châtelet », point culminant de la commune.
La devise « Sustinemus » signifie « nous tenons bon ».

Ce blason a été homologué le 26 juin 1989 par le Conseil départemental d’héraldique.